Changement d’heure : comment protéger les Français sur la route ?

Changement d’heure : comment protéger les Français sur la route ?

Changement d’heure : comment protéger les Français sur la route ?

Client
Assurance Prévention
Expertise

L’enjeu de communication

Chaque année, le passage à l’heure d’hiver s’accompagne d’une hausse de l’accidentalité sur la route, particulièrement auprès des usagers les plus vulnérables : piétons, cyclistes et utilisateurs de trottinettes électriques. Assurance Prévention a souhaité mené une campagne pour alerter les Français et les inciter à se rendre plus visibles. 

Une campagne qui change tout

La prise de parole sur cette thématiques essentielle s’est traduite par une campagne massive sur une période courte et concentrée avec le choix d’un média événementiel puissant, la presse quotidienne, avec des titres leader et des emplacements premium. Une annonce pleine page pour annoncer le changement d’heure et transmettre le message de sensibilisation d’Assurance Prévention a ainsi été diffusée dans les titres de presse quotidienne régionale ainsi que dans Le Parisien / Aujourd’hui en France et dans l’Equipe. 
 
Elle s’est accompagnée d’une campagne digitale sur Facebook, Instagram et X pour accroitre l’affinité avec la cible. Des messages ciblés ont été adressés à chacun des usagers vulnérables : piétons, cyclistes et utilisateurs de trottinettes électriques. 
 
Enfin, une étude d’opinion a été menée avec Harris Interactive pour nourrir une prise de parole en relations presse.  Les résultat ont été dévoilés quelques jours avant le changement d’heure pour nourrir les journalistes dans leur traitement du sujet. Assurance Prévention a également mené des opérations de sensibilisation sur le terrain dans 8 villes qui ont été relayées par les médias. 

Résultat

La campagne a touché  20 millions de lecteurs en presse et généré près de 10 millions d’impressions sur les réseaux sociaux. Les médias (télé, radio, presse et web) ont également largement diffusé les messages de prévention avec près de 80 retombées.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Sur le même thème

Une tribune dans les médias : un moyen de communication à part entière ?

Une tribune dans les médias : un moyen de communication à part entière

Une tribune dans les médias : un moyen de communication à part entière ?

Client
Association l’Ecole de la Philanthropie La MGP, la mutuelle des forces de sécurité Association Marion la main tendue
Expertise

L’enjeu de communication

Donner un écho médiatique fort à des prises de position sur des thématiques aussi variées que la lutte contre le harcèlement scolaire, l’image des policiers ou l’apprentissage de la philanthropie en milieu scolaire.

Une campagne qui change tout

Les principaux titres de la presse nationale disposent de formats « Opinion » ou « Débat ». Ces espaces permettent à leurs signataires de faire émerger un point de vue et d’interpeller le lecteur sur une problématique sociétale ou un thème d’actualité. Entre nous soit dit accompagne ses clients dans la construction de leurs réputations d’expert auprès des médias. Pour aboutir à l’élaboration d’une tribune, l’agence établit une stratégie sur mesure afin de toucher la cible la plus pertinente et intervient à toutes les phases de fabrication : de l’écriture à la demande de médiatisation, tout en respectant les bonnes pratiques inhérentes à cet exercice.

Résultat

Depuis 2020, Entre nous soit dit a notamment accompagné la MGP, la mutuelle des forces de sécurité, pour la publication d’une tribune dans le Parisien sur l’impact de la taxe Covid sur les adhérents.

En 2022, L’Ecole de la philanthropie a pu défendre sa vision sur l’importance de l’éducation à l’empathie et à la philanthropie à l’école dans une tribune collective parue dans le Monde de l’éducation.

 Enfin, l’association Marion la main tendue, vient de signer une tribune dans la rubrique « Débats et Idées » du quotidien L’Humanité pour donner les pistes afin de faire reculer le harcèlement scolaire.

Comment communiquer autour du bien vieillir dans un contexte tendu ?

Comment communiquer autour du bien vieillir dans un contexte tendu

Comment communiquer autour du bien vieillir dans un contexte tendu ?

Entre nous soit dit accompagne le réseau OMERIS, entreprise engagée pour le bien-être des personnes âgées, dans une stratégie de relation presse basé sur le positif et le bien vieillir.

Client
Omeris
Expertise

L’enjeu de communication

Sensibiliser au bien vieillir et relayer auprès des médias les actions du réseau OMERIS pour les personnes âgées.  

Une campagne qui change tout

Depuis 2018, l’agence Entre nous soit dit est en charge des relations presse du réseau OMERIS, une entreprise à taille humaine 100 % familiale engagée pour le bien-être des personnes âgées. 
 
L’enjeu est de communiquer de manière positive dans un contexte complexe et hostile : crise du Covid, Ehpad bashing, débat autour de la fin de vie, etc. L’ agence a opté pour une communication basée sur l’Humain, plus que tout au cœur des préoccupations d’Omeris. 
 
Ainsi de nombreuses actualités locales des résidences du réseau sont valorisées auprès des journalistes : des expositions temporaires, des concours culinaires, des portes-ouvertes, de nouvelles thérapies ou technologies au service des seniors et du bien vieillir… Des actions du réseau sont également valorisées au niveau national à des moments clés comme la semaine nationale de la dénutrition ou la journée des aidants.

Résultat

Chaque année, des dizaines de retombées dans les médias nationaux, locaux et spécialisés senior avec des contenus de qualité : reportages au sein des résidences, interviews des résidents et du personnel du réseau… 

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Sur le même thème

Quelle action auprès des médias face au harcèlement scolaire ?

agir face au harcèlement scolaire

Comment agir face au harcèlement scolaire ?

Client
Association Marion la main tendue
Expertise

L’enjeu de communication

Participer à la lutte contre le harcèlement scolaire à tous en donnant un écho médiatique fort à cette cause. 

Une campagne qui change tout

L’association Marion la main tendue est spécialisée dans la prévention et la lutte contre les violences et le harcèlement en milieu scolaire, ainsi que les cyberviolences. 
 
A l’occasion de la journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire qui se déroule en novembre chaque année, Entre nous soit dit accompagne l’association dans l’organisation d’un événement pour relayer cette problématique sociétale auprès des médias afin de sensibiliser le plus grand nombre de Français. 
 
En 2021, cette journée a été l’occasion d’inaugurer la Maison de Marion à Paris, un lieu d’accueil pour les enfants et les familles victimes de harcèlement et de cyber-harcèlement. En 2022, elle a permis de faire le point sur cette thématique devenue priorité nationale mais pour laquelle les moyens sont encore insuffisants.

Résultat

Chaque année, à l’occasion de cette journée, plus de 50 retombées dans les grands médias (TV, radio, presse, digital etc) autour de l’action de l’association avec sa porte-parole Nora Tirane Fraisse. 

Sur le même thème

Comment se préparer face aux risques naturels ?

Comment se préparer face aux risques naturels ?

Alors que les épisodes climatiques extrêmes se multiplient en France, l’association Assurance Prévention a souhaité informé les Français sur les gestes préventifs à adopter pour se protéger et protéger ses proches face aux risques naturels 

Client
Assurance Prévention
Expertise

L’enjeu de communication

Aider les Français à faire face aux risques climatiques en les alertant sur la réalité de ces risques et en les aidant à mieux se préparer.

Une campagne qui change tout

Entre nous soit dit a conseillé une communication en 2 volets, menée à l’occasion de la Journée internationale pour la réduction des risques de catastrophe. 
 
Le premier a pris la forme d’un volet digital. Des publications ont été mise en place sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram et Twitter) autour des différents risques naturels : feu de forêt, inondation, tempête… Des infographies en format carrousel et vidéo ont permis d’expliquer de manière synthétique comment se préparer à ces risques et quoi faire si on y est confronté : où s’informer, où se réfugier, les aménagements à prévoir, les bons gestes à adopter… 
 
Cette campagne s’est également accompagnée d’un volet Relation Presse. L’institut Harris Interactive a mené une étude d’opinion barométrique sur les Français face aux risques naturels. Cette dernière a permis de mettre en avant leur conscience des risques, mais aussi de souligner leur préparation insuffisante pour y faire face. Entre nous soit dit l’a ensuite médiatisée auprès des journalistes.

Résultat

Plus de 12 millions de contacts digitaux et des retombées presse qualitatives. 

Sur le même thème

Comment sensibiliser les piétons aux dangers de la route ?

film sensibilisation piéton

Comment sensibiliser les piétons aux dangers de la route?

Les piétons sont vulnérables : il faut les encourager, ainsi que tous les usagers de la route, à respecter les règles essentielles pour traverser en toute sécurité. En effet, en 2021, ce sont 416 personnes qui sont décédées soit environ 13 % de la mortalité routière.
En agglomération, le risque piéton est plus élevé : 67 % des piétons tués et 96 % des piétons blessés se concentrent en agglomération.

L’enjeu de communication

Sensibiliser les piétons sur les dangers de la route, notamment en ville !

Une campagne qui change tout

Cette campagne se compose de deux phases : une phase d’observation et un spot de sensibilisation vidéo. 

Opinion Way a réalisé une étude exclusive pour MMA étudiant les comportements des piétons au niveau de passages accidentogènes. Les résultats sont surprenants 35 % des piétons ont un comportement à risque en traversant dont 61 % admettent traverser lorsque le feu piéton est rouge. 

L’enjeu est donc important. Entre nous soit dit et MMA ont donc produit un spot vidéo de 30 secondes diffusé à la télévision et sur les réseaux sociaux (Youtube, Instagram, Twitter et Tiktok). Le principe scénaristique est de mettre en scène Simon Nogueira, freerunner professionnel renommé, qui se déplace avec agilité mais respecte scrupuleusement le code de la route notamment au moment de traverser la route. 

La vidéo se termine par une page de chute sur le site de la prévention de MMA pour rappeler les bons gestes et les bons comportements avant de traverser la route. 

 

Résultat

104 retombées médias, 8,8 millions de contacts, 4,9 millions de vues.

Sur le même thème

Comment éviter que les enfants reproduisent les erreurs de leurs parents ?

Comment éviter que les enfants reproduisent les erreurs de leurs parents ?

Comment éviter que les enfants reproduisent les erreurs de leurs parents ?

Une étude Assurance Prévention menée avec Entre nous soit dit a montré que les enfants dont les parents conduisaient mal reproduisaient plus tard les mêmes mauvais comportements au volant.

L’enjeu de communication

Les enfants reproduisent naturellement les mauvais gestes de leurs parents.  L’enjeu de la campagne est de créer un électrochoc pour rendre les parents plus responsables et exemplaires pour leurs enfants.

Une campagne qui change tout

Une prise de parole qu’Entre nous soit dit a traduit par une série de films télévisés et internet de 20 secondes .

Le principe scénaristique est d’amener les parents à prendre conscience de leur attitude parfois inadaptée en présence de leurs enfants. La signature « Assurons-nous de transmettre les bons gestes » conclut la narration et affirme le message sans jugement, comme un conseil d’ami.

En 2020, la saga évolue avec un nouveau concept : « Et si nous transmettions la bonne attitude ? ».

Des campagnes qui changent tout : ce sont des campagnes de prévention que l’évidence et la bienveillance rendent pérennes.

Découvrez le spot 2022 sur la pause et celui de 2018 portant sur la chute.

 

Résultat

Une campagne plébiscitée par les Français : un taux d’agrément supérieur à 90 % selon l’étude menée par l’institut OpinionWay.

Sur le même thème